Le village de Sessenheim doit sa notoriété à l'idylle nouée de 1770 à 1771 entre Johann Wolfgang Goethe alors étudiant en droit à Strasbourg et une fille de pasteur de Sessenheim, Frédérique Brion. Cette idylle est relatée par le poète dans son oeuvre autobiographique Dichtung und Wahrheit (Poésie et vérité) et dans sa correspondance.

 

Son amour pour "la plus charmante étoile de ce ciel campagnard" se conjugue avec le ravissement que lui procure la nature alsacienne "vêtement vivant de la divinité".


L'église protestante est remarquable par son clocher à bulbe.

 

 

 

sessenheim_eglise_site sessenheim_colombages_site

 

Le Mémorial Goethe

 

Au centre du village, un ancien corps de garde restauré et remanié, abrite des documents divers concernant la vie de Goethe. Une copie de son célèbre buste sculpté par David d'Angersy est entourée de citations du poète, de Napoléon et de Paul Valéry témoignant du rayonnement universel de l'écrivain.
 

img_2954_memorial_sessenheim_site

Horaires et périodes d'ouvertures:

Se renseigner auprès de la Mairie

 

Le Musée Goethe

 

La famille Sauter-Germain de l'Auberge Au Boeuf, a constitué un musée privé Goethe ouvert au public.


Horaires et périodes d'ouvertures : 03 88 86 97 14

 

La grange du presbytère

 

Dans le grange du presbytère, Goethe en son temps, a fait rire les jeunes gens du village à un tel point qu'ils ne pouvaient plus continuer à travailler. Dans un état de délabrement avancé, elle s'écroula le matin du 26 juin 1927. Grâce à de nombreux dons provenant des amis du souvenir Goethe-Frédérique et à une subvention communale, la grange fut rapidement reconstruite.

 

Le bosquet de Frédérique ou "Friederikenruhe"

 

A l'Est du village, au lieu dit "Ebersberg" se trouve un tumulus gaulois (tertre funéraire), sans doute réutilisé à l'époque mérovingienne et qui a vraisemblablement été édifié par les Alamans. Une cruche à vin en bronze, une bague, un bracelet et quelques ossements datant de 1000 à 400 av. J-Cont été découverts. Le bosquet doit son nom actuel à Goethe car Frédérique et lui aimaient s'y retrouver.
 
 
 

Pour plus d'informations : www.sessenheim.net